Le bureau de Leslie

Ca y est, voici notre première visite ! Et pour inaugurer la chose, nous ne nous rendons ni dans une entreprise ni dans une agence mais dans un appartement à Issy-Les-Moulineaux. Chez Leslie, 30 ans, chef de projet éditorial dans les RH.

  • Il vient d’où ce bureau ?

Il vient de Maisons du Monde. Mon mari me l’a offert l’an dernier après avoir vendu l’ancien alors que j’étais à la maternité (sacrilège !) !

DSC_0541

  • Que représente-t-il pour toi ?

Mon bureau c’est mon petit cocon. L’endroit où je n’ai pas le temps de vraiment me poser mais dès que je m’assois sur ma chaise, que j’ouvre un tiroir, cherche un sticker ou glisse une carte postale qu’on vient de m’envoyer, j’ai l’impression d’avoir 12 ans. Le sentiment d’être protégée, dans ma bulle, comme tous ces après-midi de dimanche que j’ai passés à mon bureau d’enfant, à trifouiller des tas de petits trucs, à faire mon p’tit bazar, sans ordi ni smartphone. Mon bureau est indispensable à mon équilibre. Quelle que soit la taille de l’appart, de la pièce, mon mari est prévenu : on ne sacrifiera jamais mon bureau ! C’est mon temps pour moi. Ma Playstation à moi – Message adressé au mari je crois, non ? 😉

  • Tu l’aménages comment ?

Il est coiffé/décoiffé! Un peu en vrac, mais savamment mis en scène. J’aime garder en vue certaines photos, tout comme je n’arrive pas à ranger certaines cartes.

DSC_0548

DSC_0542

  • Combien d’heures par jour y passes-tu en moyenne ?

Pas assez. 1h par semaine et c’est déjà une performance. Je n’ai pas d’ordi, donc quand je suis à mon bureau, c’est que j’écris, que je fais un paquet cadeau, que je trifouille comme quand j’étais gamine avec mes feutres. Les occasions sont trop rares.

  • Ton objet futile ?

Il y en a plein. Celui qui ne me sert vraiment pas c’est peut être cette rose éternelle un peu kitsch. Mais c’est ma grand-mère qui me l’a offerte, alors quand je la regarde je pense à elle, et je la trouve jolie.

DSC_0554

  • Ton objet insolite ?

Dans la même série j’ai un brin de gui offert par ma mère pour me porter bonheur (toujours en plastique, ça doit être de famille). Pareil, kitsch mais ça me touche. Mon bureau est truffé de petits trucs que ma mère m’a offert pour me dire qu’elle pensait à moi.

  • Ton objet fétiche ?

Une petite lune rose qui s’accroche où on veut. Je ne suis pas capable de savoir d’où elle vient. Elle a au moins 25 ans. Je l’ai toujours vue. Elle était accrochée au-dessus de ma table de nuit quand j’étais petite. Et sinon le collier de dragées de mon mariage qui se craquèle mais résiste. J’adore aussi une petite boîte brésilienne qu’une amie très chère m’a ramenée avec un bout de son cœur dedans. En fait c’est impossible de choisir : le concept de mon bureau c’est de ne faire vivre que ces petits objets que je chéris, nostalgique comme je suis.

DSC_0543

  • Ton dernier achat bureau ?  

Des trombones en forme d’étoiles, au Monop ! (Les trombones, on y revient toujours !)

DSC_0550

  • Organisée ou pas ?

Parfois. Je peux tout démonter en cherchant quelque chose, tout laisser en vrac pendant 10 jours, et prendre un immense plaisir à tout ranger, quand ça me prend. Et là je m’amuse, je trie, je change de pochette, je taille mes crayons, je m’égare mais je m’éclate. Tous les trucs de paperasses (impôts, bulletins de salaires, sécu et aussi conneries à garder) n’ont pas leur place dans mon bureau. Ils sont à droite à gauche, dans des boites vilaines dont je me contrefous !

  • Papier ou ordi ?

J’ai toujours été papier ! Je suis toute la journée devant l’ordi au bureau. A la maison, il n’y en a plus et ça ne manque pas. Petite j’entourais des bouts de papier de papiers cadeaux que j’offrais à mon frère ou mes parents. J’adore ça. Dans le boulot, quand je travaille avec le chef de fab et qu’on parle grammage, couchés mat, c’est la récré.

  • Post-it ou carnet ?

Les 2 ! Post-it en cœur sur le bar pour les mots qu’on préfère se laisser le matin avec mon mari et carnets pour tout ce que je griffonne de mon côté : Des listes de choses à lancer, à réfléchir, à faire. Egalement de vrais récits mais dans ce cas je ne rouvre jamais le carnet. Impossible de le jeter pour autant. Alors j’en ai plein, tous très différents !

  • Stylo plume, stylo bille ou crayon ?

Feutres de couleurs ! Et au bureau c’est pareil. Je me bats pour qu’on ne me les vole pas ! Mon meilleur pote m’a offert un super stylo Faber-Castell que j’utilise pour les  fameux carnets que je ne rouvrirai jamais.

DSC_0540

Merci Leslie !

Publicités