#2 – Alors Jo, t’as fait quoi depuis deux ans ?

Depuis presque deux ans, que ce soit en journée, en soirée, au boulot, lors d’un apéro ou en vacances, il est une question devenue désormais une vraie ritournelle :

“ALORS JO, T’EN ES OÙ DANS TON PROJET ?”

Avec le temps, je peux établir un top 5 des réponses les plus utilisées 😀 :

1. Ça avance doucement mais sûrement ;
2. Alors…… Par où je commence ?
3. En plein dans le business plan !
4. J’en peux pluuuuuus de ce business plan !
5. Ooouuuh là, pas envie, pas l’inspiration en ce moment.

Donc, pour répondre tout de suite à votre question « Et aujourd’hui, ça y est, t’as monté ta boite ? »:

Realitytvgifs GIFs - Find & Share on GIPHY

Cela me fait toujours très plaisir de voir les copains et même des inconnus s’intéresser à mon projet, me donner des conseils, me demander si ça se passe bien… Mais pour être honnête, au début, j’étais quelques fois gênée de dire que ce n’était pas demain que j’allais mettre en boîte mes premières commandes, ni créer tous ces objets qui trottent dans ma tête. Non pas que je ne faisais rien, c’est surtout que je faisais mille choses en même temps !

J’ai lu et écouté pas mal histoires d’entrepreneurs. C’est toujours captivant et ça donne de la motivation. L’occasion aussi de voir des profils variés : des hommes ou des femmes qui vendaient déjà des citronnades à l’âge de 10 ans. Des entrepreneurs nés dans des familles d’entrepreneurs. Des serial entrepreneurs. Des entrepreneurs devenus millionnaires voire milliardaires. Comme je le disais, c’est captivant mais je ne m’y reconnais pas vraiment 😅. J’ai déjà été rédac chef d’un journal au primaire, déléguée de classe durant tout mon collège et mon lycée, mais je n’ai jamais vendu de citronnades dans mon quartier. Je ne rêve ni d’être un Xavier Niel, ni Marc Zuckerberg ou je ne sais qui. Je ne suis rien de tout ça !!

Scared GIFs - Find & Share on GIPHY

Alors vous devez vous demandez “Mais t’en as vraiment envie ?” Et bien, je vous répondrai :

Oui, mais à mon rythme :).

Je ne crée pas pour devenir riche, ni pour nourrir mon égo. Je ne me définis pas comme carriériste, mais je ne suis pas non plus un Bisounours.

J’espère en tirer quelque chose. J’y mets quand même des sous. Et quand je mets de l’argent quelque part, c’est pas pour rigoler, comme dirait ma mère 😁. C’est « simplement » que je vis cela avant tout comme une aventure personnelle inscrite dans quelque chose de plus global. Une sorte de quête de sens qui m’est propre. C’est un chapitre de vie, comme j’en ai eu d’autres auparavant.

Ne vous méprenez pas, depuis deux ans, je n’attends pas ça vienne tout seul, la fleur au fusil ! J’ai passé et je passe toujours beaucoup de temps sur ce projet : réaliser l’étude de marché, le questionnaire auquel ont répondu 150 personnes, écrire/réécrire le business plan à n’en plus pouvoir, m’occuper des réseaux sociaux et du blog, rechercher des partenaires, des fournisseurs, prospecter ma clientèle… En ce moment, j’attaque l’image de marque (ça va me changer du business plan et du prévisionnel financier 😅). Et tout ça, c’est sans compter la participation aux salons déco, salons et apéros entrepreneurs, formations en tous genres, les conférences sur la création d’entreprise, les apéros ou dîners à la maison avec les copains autour d’un brainstorming ou d’un prévisionnel !

Mais je n’ai pas fait que ça. J’ai aussi ouvert mes chakras et exploré mon côté multipotentialiste…

What GIFs - Find & Share on GIPHY

Ouiiiii mon côté M-U-L-T-I-P-O-T-E-N-T-I-A-L-I-S-T-E ! Le jour où j’ai découvert cette vidéo, je mettais enfin un mot sur ce trait de personnalité, que je trainais en entreprise et ailleurs depuis toutes ces années.

En quelques mots, le multipotentialiste est une personne dont les centres d’intérêt s’étendent sur plusieurs domaines. A l’inverse du spécialiste, qui approfondit au maximum son expertise pour en faire une vocation, le multipotentialiste, lui, est un touche à tout. On dit de lui qu’il aura du mal à trouver sa vocation, non par manque d’intérêt mais plutôt par intérêt pour trop de choses. Néanmoins, il peut réussir à créer quelque chose d’unique à partir de toutes ses expériences.

Ainsi depuis deux ans, outre le fait d’avoir déménagé, j’ai :

  • pris des cours d’anglais et passé le TOEIC ;
  • pris des cours de Photoshop et d’inDesign ;
  • effectué une formation en community management et passé un diplôme ;
  • pris des cours théâtre ;
  • fait du bénévolat ;
  • touché au monde de la politique durant les Présidentielles ;
  • repris de manière ponctuelle mon métier de RP en freelance.

Et pourquoi s’arrêter quand on est si bien lancé ? En ce moment je passe le permis de conduire 😅. Alors oui c’est beaucoup, mais ces challenges et ces découvertes m’ont permis d’ouvrir mon esprit, de prendre confiance en moi et servent dans tous les cas dans mon projet. Un projet que je monte seule, mais qui en fait bénéficie de beaucoup de soutiens et qui est bien choyé. Mais ce sera l’objet d’un prochain chapitre 😊.

Publicités